Herstory – Leymah Gbowee et l’union des femmes pour la paix au Liberia

A l’occasion du Black History Month, j’ai décidé de vous parler d’une grande dame noire et de son parcours. Aujourd’hui j’aimerai partager avec vous l’histoire de Leymah Gbowee, activiste pour la paix au Liberia.

Née en 1972 au centre du Liberia, elle grandit avec ses parents et ses 3 soeurs à Monrovia. Elle n’a que 17 ans quand la guerre civile éclate en 1989. Une guerre qui plongera le pays dans le chao jusqu’en 1996. Vers la fin de la guerre elle entend parler d’un programme d’UNICEF destiné à former des travailleureuses sociaux pour aider les personnes traumatisé·e·s par la guerre. C’est alors qu’après 3 mois de formation, elle sort du déni par rapports aux abus qu’elle a elle-même subit aux mains du père de ses deux enfants.

Avec son nouveau compagnon elle part alors se réfugier au Ghana où elle mènera une vie de réfugiée sans le sous avec ses enfants qu’elle peine à nourrir. Constatant que cet exil ne fait qu’empirer sa situation, elle retourne alors au Liberia avec une bouche de plus à nourrir.

En 1998, elle commence des études artistiques et se joint en tant que volontaire au programme de l’eglise Luthérienne du Liberia: Trauma Healing and Reconciliation Program (Programme pour la guérison et la réconciliation). C’est à ce moment que va démarrer sa carrière en tant qu’activiste pour la paix. Diplômée en 2001, elle applique ce qu’elle a appris pour apporter son aide aux victimes de la guerre et aussi afin d’aider à réintégrer d’anciens enfants soldats dans la société. Imprégnée de l’horreur de la guerre elle réalise que pour permettre une accession à la paix durable dans son pays, il faut impliquer les femmes dans le mouvement pour la paix, en particulier les mères. Alors qu’elle vient tout juste de donner naissance à son 4ème enfant, une petite fille, elle se lance dans le projet ambitieux de rallier les femmes du Liberia pour mettre fin à la violence qui tue leurs enfants.

En 2002, pendant que ses 5 enfants (dont une petite fille adoptée), vivent au Ghana chez sa soeur, Leymah passe ses jours à travailler à réparer les nombreuses victimes de traumatisme. Un soir s’endormant sur son bureau elle rêve que Dieu lui assigne une mission: rassembler les femmes et prier pour la paix. Elle s’allie à une femme de confession musulmane et recrute des femmes de différentes confessions, dans les églises et les mosqués, pour prier avec elle et organiser des manifestations non-violentes contre la politique du président alors en exercice: Charles Taylor. Elle crée ainsi un mouvement de femmes très unies malgré leur différences. Elle organise une grève du sexe avec les femmes de son mouvement pour attirer l’attention des médias et continue les démonstrations pacifiques jusqu’à ce qu’on leur accorde une entrevue avec le président. Plus de 2000 se réunissent devant le palais du Président et c’est Leymah Gbowee qui est alors désignée pour porter les revendications du mouvement, mais les négociations à ce stade n’aboutissent pas. Cependant elle ne s’avoue pas vaincue !

Leymah continue à militer et encourage les femmes de tous milieux sociaux à voter qui auront lieu deux ans plus tard. Ellen Johnson Sirleaf sera donc élue présidente et Charles Taylor extradé et jugé pour crimes contre l’humanité. Alors qu’elle pourrait obtenir une position au gouvernement, elle décide d’aller parfaire son éducation dans une université américaine, et reçoit le prix nobel de la paix en 2011.

Le parcours de Leymah nous apprend que malgré les difficultés, les femmes unies ont un pouvoir très puissant qu’il ne faut pas sous-estimer.

Pour aller plus loin n’hesitez pas à écouter sa conférence TED, sous titrée en français et disponible gratuitement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :